Datavisualisation : les dernières tendances

C’est une méthode qui a révolutionné le traitement de données et qui a permis de pouvoir collecter, analyser et rendre lisibles des informations volumineuses et complexes. Associée aux nouvelles technologies, la datavisualisation a permis des performances interactives et optimisées pour un rendu encore plus facile à interpréter. C’est donc un domaine qui change perpétuellement et évolue avec de nouvelles tendances à chaque fois. Parmi les utilisateurs réguliers de la datavisualisation, les journalistes et notamment ceux qui se sont spécialisés dans le journalisme Data et le journalisme d’investigation. Mais à quoi la datavisualisation leur sert-elle exactement ?

1. Intégrer des cartes : Parce qu’elles permettent de centraliser les données, les cartes sont un moyen efficace pour dire beaucoup dans un petit espace de publication. Elles permettent de raconter des histoires, d’illustrer des données et de résumer des dizaines de lignes de manière condensée mais efficace. Il est possible d’utiliser le fond des cartes pour ajouter des images correspondant à la spécificité économique, sociale, industrielle ou encore agricole de telle ou telle région représentée. Les cartogrammes sont fréquemment utilisés lors des rendez-vous électoraux.

2. Personnaliser les données : Parce que de plus en plus de données sont accessibles en open source, il est essentiel pour un journaliste, pour se démarquer, de compiler ses propres données et de les personnaliser pour assurer du contenu unique et spécifique à chaque rédaction.

3. S’initier au storytelling : C’est la grande tendance dans le journalisme. Raconter des histoires et faire naître des émotions auprès de ceux qui réceptionnent ces récits. Mais au-delà des mots et des lettres, les images sont d’une grande aide pour mieux appuyer les propos et pour que les lecteurs, auditeurs ou téléspectateurs s’identifient encore plus aux sujets évoqués dans les articles ou émissions. Il est en effet prouvé qu’un récit visuel est encore plus percutant et émouvant et incite les personnes qui le reçoivent à adhérer encore plus, à s’investir et à s’engager de manière plus personnelle dans les histoires racontées.

4. Les applications mobiles : quand on est à la recherche d’une information sur le smartphone, il est rare qu’on s’attarde sur de longs textes. Là encore, la priorité est donnée au contenu visuel et interactif qui permet de condenser plusieurs informations en un seul graphe ou tableau. De plus en plus de chaînes et de sites d’information utilisent cette technique pour offrir du contenu agréable à consulter qui fidélise les internautes.